Aller à l’aéroport : taxi, navette ou transport en commun ?

transport en commun

Pour rejoindre l’aéroport depuis l’hôtel ou une auberge de jeunesse, vous avez l’embarras du choix entre taxi, navette ou bus. Les taxis présentent l’avantage d’être en service de jour comme de nuit, ils constituent donc un moyen de communication routière par excellence. Partir en bus est moins cher, tandis que la navette a le mérite du confort.

Êtes-vous partis en vacances cet été et votre séjour touche-t-il bientôt à son terme ? Pour rejoindre l’aéroport au départ de votre hôtel, plusieurs moyens de locomotion s’offrent à votre disposition. Il y a le taxi, la navette et les véhicules de transport public, à l’instar des bus ou des tuk-tuks.  C’est à vous de choisir, suivant les critères qui importent le plus pour vous :  le budget, la performance de vitesse, le confort du trajet ou le créneau horaire.

Le taxi

Si vous pouvez vous offrir le luxe de voyager en taxi, mieux vaut choisir ce moyen de déplacement. Ce véhicule est particulièrement privilégié des touristes, en ce qu’il permet d’échapper à la foule grouillante qui envahit les métros. De plus, si vous avez réservé un vol nocturne, vous n’avez d’autre option que prendre le taxi. Les lignes de bus ou de métro ne roulent plus au-delà de minuit. Cela dit, le taxi n’en est pas moins une formule de déplacement très onéreuse. Si vous voyagez par exemple à Istanbul, il faudra compter entre 16 euros pour aller à l’aéroport d’Atatürk depuis Sultanahmet, contre 20 euros si votre hôtel se trouve à la Place Taksim.

La navette

Moins chère que le taxi et plus confortable que le métro, la navette est un bon compromis pour voyager sur route à un tarif abordable. Son fonctionnement est simple : sillonnant toute la ville, elle ramasse les voyageurs depuis leur hôtel avant de les déposer ensemble à l’aéroport. La course dure entre 30 et 45 minutes en moyenne, à un tarif de 4 euros, pour le cas d’une navette en Istanbul.  A Paris, une destination des plus visitées au monde, le tarif des navettes s’élève à 27 euros/tête pour atteindre l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle.

Les bus

Si vous tenez à voyager au prix le plus modeste, oubliez le métro ou la navette et prenez les lignes de bus. Toutefois, le bus peut être mortellement lent, et si l’heure de votre vol coïncide avec les heures de pointe, ce moyen de déplacement n’est pas recommandable. En outre, il présente l’inconvénient d’être bondé de passagers, ainsi vous devrez sacrifier le confort en contrepartie de l’économie des tarifs.