Comment choisir le meilleur programme immobilier Pinel ?

programme immobilier Pinel

Les mesures de défiscalisation immobilière décidées par le gouvernement le sont d’abord dans l’intérêt de sa politique de logement. Pour ce qui est des programmes immobiliers en défiscalisation Pinel, l’investisseur doit se poser les bonnes questions, s’il veut réussir son investissement locatif, voir le site https://la-loi-pinel.com.

Comment profiter de la défiscalisation Pinel ?

L’investissement Pinel est un moyen de défiscalisation pour l’immobilier locatif nu. Il permet de déduire de l’impôt sur le revenu jusqu’à 29 % du prix de revient de l’investissement.
Le montant de la réduction varie suivant la zone et la durée de location. Le taux de réduction est de 18 % pour une durée de location de 9 ans en France et de 29 %, pour la même durée, dans les territoires outre-mer. Il est respectivement de 12 % et de 23 %, pour une durée de 6 ans.
Il est limité par trois plafonds. Le prix de revient de l’investissement est plafonné à 300 000 euros et 5 500 euros/m2, pour un maximum de deux logements par an et par foyer fiscal. La réduction ne peut dépasser le plafond  » niche fiscale  » de 10 000 euros en France et de 18 000 euros outre-mer. L’excédent ne peut pas être reporté.

Les pièges à éviter de l’investissement en logement pinel

Un état des lieux du rendement des investissements dans les zones Pinel des villes françaises montre qu’ investir en loi Pinel peut conduire à de fortes déconvenues. La version 2018 du zonage Pinel ne conserve que les zones A, A bis, et B 1, par rapport aux versions précédentes. Seule la zone B 2 peut bénéficier d’exceptions, pour l’année en cours. Deux facteurs pénalisent fortement le rendement d’un investissement Pinel : le montant élevé du prix de revient et un loyer largement inférieur aux plafonds autorisés.
Un prix d’acquisition trop élevé, ce qui est souvent le cas dans les zones A et A bis, autrement dit à Paris, Lille, Lyon, Marseille ou Montpellier, peut mettre en difficulté l’investisseur peu attentif.
Un loyer insuffisant ou trop de turn-over des locataires, ce qui est souvent le cas dans les zones B 1, dans des villes comme Avignon, Le Havre ou Mulhouse, peut aussi mettre en difficulté l’investisseur imprévoyant, voir site https://la-loi-pinel.com. Le recours à un simulateur est donc indispensable avant toute prise de décision, mais pour que les données saisies soient les plus exactes et réalistes possibles, il est conseillé d’utiliser un outil de simulation n’ayant aucun lien avec les promoteurs de logements Pinel. Pour vous aider à bien choisir un logement Pinel, visitez https://www.la-loi-pinel.com/conseils/logement-pinel/.

Choisir un logement Pinel

Si la zone géographique s’avère déterminante pour le rendement d’un investissement Pinel, néanmoins, elle n’est pas le seul critère à prendre en compte. Avant de considérer les avantages de la défiscalisation, il est recommandé au futur acquéreur de raisonner en investisseur plutôt qu’en acheteur, sensible aux arguments d’un vendeur. La qualité du constructeur et des matériaux utilisés, le choix d’un logement T 2 ou T 3, dans un quartier recherché ou pas, la finesse du dossier de financement, sont autant de facteurs qui font le succès d’une opération Pinel.
Enfin, investir en loi Pinel ne doit pas faire oublier les autres possibilités de défiscalisation liées à l’investissement immobilier locatif telles que le dispositif Censi-Bouvard ou la Lmnp amortissement  » classique « , ni le rôle du Taux Marginal d’Imposition.