5 conseils pour promouvoir votre entreprise avec un blog

Le monde est divisé en deux catégories : ceux qui disent que le monde est divisé en deux catégories et ceux qui ne le disent pas. Ceux qui appartiennent à la première catégorie pourraient vous dire, par exemple, que le monde est divisé en deux catégories : ceux qui ont compris ce qu’est un blog et ceux qui ne l’ont pas compris. Pour beaucoup, notamment ceux qui ne suivent pas toujours les dernières tendances en matière de technologie et de communication, un blog n’est rien d’autre que ce qui était autrefois un journal intime, sans la confidentialité, mis à la disposition du monde entier. En réalité, un blog peut être bien plus que cela : il peut devenir, par exemple, un outil étonnamment efficace pour promouvoir votre entreprise ou votre produit, à condition de savoir comment l’utiliser et d’avoir une idée claire de ce que vous faites. La publicité martelée, celle qu’utilisent les “persuadeurs cachés”, n’est plus à la portée que de très peu de gens et il n’est pas certain qu’elle produise des résultats proportionnels aux dépenses qu’elle exige. La croissance de la notoriété et la diminution de la sensibilité aux contenus promotionnels rendent de plus en plus indispensables les exigences de fiabilité, de crédibilité et de transparence dont beaucoup de marques se targuent mais que peu possèdent. C’est pourquoi un blog, vous mettant en contact direct avec votre communauté de référence et ouvrant un canal de communication riche en potentiel, peut faire la différence dans un contexte de concurrence accrue et de baisse de la qualité moyenne.

1. Les bases du blogging : sur quoi écrire ?

Vous devriez toujours écrire sur ce que vous connaissez. Lorsque vous utilisez un blog comme outil de promotion, vous devez toujours garder à l’esprit le but ultime de cet exercice : établir une relation de confiance avec vos lecteurs. Cela devrait naturellement vous amener à vous poser la question suivante : “Pourquoi quelqu’un devrait-il me faire confiance ?” Il est clair que la question doit être comprise dans un contexte professionnel et que les réponses ne doivent jamais être évidentes. Quelles compétences vos clients fidèles apprécient-ils le plus ? Fiabilité ? La rapidité de l’aide apportée ? La créativité avec laquelle vous proposez des combinaisons à ceux qui achètent des vêtements dans votre magasin ? L’authenticité des ingrédients utilisés dans votre restaurant ? La créativité avec laquelle vous avez conçu et breveté un logiciel qui va changer nos vies ? Trouvez une ou plusieurs réponses à cette question et vous aurez autant de points de départ pour votre blog.

2. La forme est la substance

Faut-il être écrivain ou journaliste pour écrire un blog ? Pas du tout. Bien sûr, avoir un style agréable et reconnaissable aide, mais ce n’est pas nécessaire : vous ne produisez pas de la littérature. La chose fondamentale, si vous ne vous sentez pas littéraire ou intellectuel, est de ne pas essayer de l’être. Il n’est pas nécessaire de s’attarder sur des périodes complexes qui s’étendent sur vingt lignes : il suffit de confier les concepts les plus importants, ceux que vous avez déjà discutés mille fois avec passion, à quelques phrases simples et directes. Ce qui est indispensable (et beaucoup moins répandu qu’il ne devrait l’être), c’est le respect des règles de grammaire et de syntaxe. Une écriture bâclée ou non grammaticale vous fera paraître non professionnel et n’aidera pas votre image. Si votre souvenir des heures de langue à l’école est confus et superposé à celui d’interminables parties de bataille navale, il est vivement conseillé de consulter les nombreux sites qui offrent les solutions correctes aux doutes les plus courants sur l’utilisation de la langue. N’oubliez pas : écrire correctement en français est un signe de respect et d’affection pour vos lecteurs.

3. Blogs, publicité et importance de la variété

Il n’y a rien de mal à utiliser votre blog pour lancer une promotion, un nouveau produit, annoncer un événement ou proposer un lien vers la vente directe de services ou de produits. Toutefois, si votre blog contient exclusivement des articles de ce type, ne vous attendez pas à un grand succès auprès de votre public. Personne ne s’exposera volontairement à un contenu exclusivement publicitaire dans le seul but de vous faire plaisir. La variété et la pertinence du contenu sont essentielles pour gagner cette fameuse confiance mentionnée au point 1. Pour prouver que vous le méritez, vous devez partager les connaissances et l’expérience qui vous rendent unique dans votre secteur. La création de didacticiels, la rédaction d’évaluations (honnêtes) par des pairs, la révélation d’astuces et la réponse aux questions des lecteurs sont autant d’options recommandables. Qu’il s’agisse de recettes de cuisine, de la meilleure façon de changer soi-même les essuie-glaces de sa voiture, de conseils d’entretien pour les mixeurs et les tondeuses ou de critiques de sodas, de cosmétiques ou de smartphones, ce qui vous passionne dans votre travail est ce que vous devez partager.

4. Utiliser le blog pour promouvoir le produit et les médias sociaux pour promouvoir le blog.

Un blog, aussi intéressant soit-il, a peu de chances, s’il est laissé à lui-même, de toucher un large public (sauf si votre blog est hébergé sur Tumblr, mais nous parlerons de ce type de plateforme une autre fois). Pour diffuser votre message et rassembler votre communauté de référence, afin d’affirmer la valeur de votre expérience et de votre expertise, vous ne pouvez pas vous passer des médias sociaux. Vous ne voudriez pas que le souci de venir à vous soit fait uniquement par d’autres, n’est-ce pas ? Alors retroussez vos manches et, pour commencer, choisissez la plateforme sur laquelle vous vous sentez le plus à l’aise. Si vous êtes un utilisateur assidu de Facebook, par exemple, commencez par là et n’envisagez de vous étendre que plus tard à Twitter ou Instagram. N’ayez pas peur de vous présenter à des groupes qui traitent de sujets professionnels proches de vous : l’important est de ne pas essayer de vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas. Par exemple, il n’est pas conseillé de rejoindre un groupe de bricoleurs et de partager un article intitulé “comment construire votre propre placard à six portes” qui contient des instructions pour monter un meuble APRÈS l’avoir acheté dans votre magasin de meubles local. Cette technique est du clickbaiting et vous fera virer du groupe et probablement insulter par ses membres. Ce que vous pouvez faire, c’est vous présenter, expliquer qui vous êtes et ce que vous faites, puis partager un tutoriel dans lequel vous expliquez VRAIMENT comment construire vous-même une armoire à six portes. Ou peut-être quelque chose de plus simple.

5. Blogs, événements et communautés

Si votre activité est également ou principalement développée dans une zone géographique localisée, comme cela peut arriver pour un magasin ou un restaurant, ne sous-estimez pas le potentiel agrégatif d’un blog combiné à une initiative plus traditionnelle, comme un événement ou une inauguration. S’il est géré correctement, votre blog créera autour de vous une communauté d’utilisateurs intéressés par ce que vous faites et, vraisemblablement, situés dans des zones géographiquement proches de vous. L’organisation d’un événement, d’un don ou d’un petit rassemblement peut être un excellent moyen de tester la cohésion et le dynamisme de cette communauté. Pour que vos lecteurs se sentent spéciaux, vous pouvez par exemple mettre en place un programme de réductions ou de gratuités dédié à ceux qui commentent ou partagent votre contenu, ou vous pouvez simplement organiser un petit “rassemblement” de votre communauté en ligne, un apéritif ou un brunch, simplement pour passer quelques heures ensemble avec les personnes avec lesquelles vous avez communiqué en ligne. N’oubliez pas que l’objectif de ce type d’événement n’est pas de vendre, mais de créer un sentiment de communauté et de devenir un point de référence pour ce produit ou service particulier. La meilleure conséquence, totalement inattendue, de la saturation de la publicité qui s’est produite au cours des deux dernières décennies est que désormais, pour gagner la confiance des clients, vous devez tenir vos promesses.