Cosmétiques véganes : comment apprendre à produire ?

Pouvez-vous imaginer avoir un nécessaire rempli d’un rouge à lèvres qui peut également être utilisé comme fard à joues ? Ou même, un savon qui, en plus d’éliminer les impuretés, exfolie la peau ? Et plus encore : toute cette polyvalence sans ingrédients d’origine animale et sans tests sur les chattes ! Oui, avec les cosmétiques végétaliens, ces avantages sont possibles !

Que sont les cosmétiques végétaliens ?

Cosmétiques végétaliens sont ceux qui ne contiennent pas d’ingrédients d’origine animale, comme le lait, la cire d’abeille ou le collagène. Elle ne procède pas non plus à des tests sur les animaux à toutes les étapes de sa production.

En plus de promouvoir la sensibilisation à l’environnement, comment extraire de la nature ses ingrédients sans causer d’impact, les produits de soins personnels végétaliens soutiennent également d’autres causes sociales. Parmi eux, on peut citer l’encouragement à l’agriculture familiale et aux communautés autochtones, groupes impliqués dans la chaîne de production.

Toutefois, contrairement aux cosmétiques naturels, les végétaliens peuvent utiliser des ingrédients synthétiques pour autant qu’ils ne soient pas d’origine animale.

Pour vous assurer que vous achetez bien des cosmétiques végétaliens, vous devez prêter attention aux étiquettes.

Végane et bio : quelle différence ?

Les cosmétiques bio sont élaborés à partir d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Pour être certifié bio, le cosmétique ne doit contenir aucune trace d’ingrédients chimiques de synthèse, d’OGM ou de pesticides. Exit le parabène, les silicones, les polymères, colorants et parfums de synthèse ! Ils sont remplacés par des composants qui respectent l’environnement et laissent la peau respirer.

Bio ne signifie pas pour autant végane. Les cosmétiques bio peuvent très bien contenir du miel, de la cire d’abeille ou du propolis. Les matières animales sont autorisées, à condition que la composition totale du produit respecte la charte bio.

De même, un produit certifié végane n’est pas forcément bio, car végane ne signifie pas exempt de produits chimiques. Pour trouver un produit cosmétique bio et végane, il faudra vous tourner vers des marques spécialisées comme les Savons de Joya. Les Savons de Joya utilisent uniquement des ingrédients naturels et biologiques dans la conception de leurs produits. Le respect du bien-être animal est également au cœur des préoccupations de la marque. Des shampoings solides aux baumes dont le baume à lèvres, tous nos produits (hormis les savons au lait de chèvre) sont végane.

Quelles différences entre végane et cruelty-free ?

Les produits cruelty-free et vegan placent tous deux le bien-être animal au centre de leurs préoccupations. Ce qui les distingue ? Le terme vegan est lié à la composition du produit. Le terme cruelty-free, à traduire littéralement par “sans cruauté” est l’assurance qu’il s’agit d’un produit non testé sur les animaux. Il est tout à fait possible qu’un produit possède le label vegan mais pas cruelty-free, et vice-versa. En réalité, les tests sur les animaux sont interdits par la réglementation européenne. Néanmoins, certains composés qui entrent dans la composition d’un produit sont susceptibles d’être testés sur les animaux si les ingrédients sont soumis à la loi REACH. De même, les cosmétiques à destination du marché chinois fabriqués dans un autre pays doivent obligatoirement être testés sur les animaux. La situation est donc beaucoup plus complexe qu’il n’y parait.

Avantages

Le plus grand avantage des cosmétiques végétaliens est de promouvoir la consommation consciencieuse. Après tout, en optant pour eux, vous ne faites pas seulement du bien à votre beauté et à votre santé, mais aussi à l’environnement en général. C’est parce qu’en réalité, le véganisme est une philosophie de vie.

Cela signifie qu’une entreprise végane se préoccupe réellement de toutes les étapes de son processus de production. C’est-à-dire qu’en plus de ne pas utiliser d’ingrédients d’origine animale et de ne pas effectuer de tests sur les animaux, beaucoup d’entre eux utilisent des emballages recyclables, réutilisent l’eau de pluie entre autres ressources qui visent à réduire l’impact de leur activité sur l’environnement.

Est-il possible de produire des cosmétiques végétaliens à la maison ? Que faut-il faire ?

Maintenant que vous êtes déjà convaincu des nombreux avantages qu’il y a à choisir des cosmétiques végétaliens, on a une bonne nouvelle : il est possible de fabriquer ses propres produits de soins personnels. Mais, pour cela, vous devez suivre quelques recommandations de base :

Disposer d’une liste de fournisseurs de confiance

Bien que les produits végétaliens soient directement liés au fait qu’ils ne contiennent pas d’ingrédients d’origine animale dans leurs formules, il est important de prêter attention au fait qu’aujourd’hui, la plupart des gens s’intéressent au concept de durabilité dans son ensemble.

Qu’est-ce que cela signifie ? En plus de produire un cosmétique sans cruauté, il faut également s’assurer que les ingrédients n’ont pas été cultivés avec des produits chimiques nocifs pour l’environnement, tels que des pesticides ou des engrais.

Il est donc nécessaire de rechercher des fournisseurs d’aliments naturels et biologiques certifiés pour l’environnement. Ils contribueront à ce que votre cosmétique soit de grande qualité.

Fabriquer des cosmétiques végétaliens avec de l’eau pure

Selon le Sebrae, l’eau idéale pour la fabrication de cosmétiques considérés comme écologiques doit être distillée ou déionisée. En effet, selon le service brésilien de soutien aux micro et petites entreprises, une grande partie de l’eau que l’on trouve dans l’environnement n’est pas potable, car elle contient des bactéries coliformes.

Connaître les propriétés thérapeutiques de chaque ingrédient

Connaissez-vous les propriétés thérapeutiques du beurre Karité ? Et la cannelle ? Qui connaît l’huile de noix de coco ? Il est également essentiel de connaître les avantages de chaque ingrédient, les éventuelles contre-indications et les modes d’utilisation pour produire des cosmétiques végétaliens de manière correcte et sûre.

Choisissez des emballages respectueux de la nature

Bocaux en verre, récipients en bambou, boîtes en papier, emballages biodégradable. Il est nécessaire que l’habillage de votre produit soit en adéquation avec sa proposition. Si l’idée est de fabriquer des cosmétiques considérés comme écologiques, quel est l’intérêt d’adopter un emballage en plastique ordinaire et de polluer ensuite l’environnement ?

Suivre un cours en ligne

Comme vous pouvez le constater, produire des cosmétiques végétaliens n’est pas si compliqué, mais nécessite des connaissances de base allant du choix des fournisseurs d’ingrédients à l’adoption d’emballages écologiques.

Par conséquent, l’aide de professionnels spécialisés peut rendre l’ensemble du processus plus sûr pour vous et vos futurs clients. En ce sens, les cours en ligne cosmétiques naturels et végétaliens sont d’excellentes options pour ceux qui veulent faire les premiers pas sur ce marché prometteur.

Enseignés par des ingénieurs chimistes ou d’autres professionnels compétents, les cours en ligne permettent à l’étudiant d’apprendre sans quitter son domicile, au moment qui lui convient le mieux.

En outre, ils sont moins chers que les cours en classe et peuvent être réalisés même par ceux qui ont une routine chargée, partagée entre le travail, les études et les tâches ménagères. Enfin, l’apprentissage à distance permet également à l’élève de suivre les cours via un smartphone, une tablette, une télévision ou un ordinateur. Et cela facilite l’apprentissage et contribue à ce qu’aucun cours ne soit manqué.

Maquillage végane : apprendre à déchiffrer la composition

Comme on l’a précédemment mentionné, les cosmétiques peuvent contenir des substances d’origine animale. Aussi, il serait intéressant d’apprendre à déchiffrer la composition, pour choisir un maquillage végane. Voici quelques dénominations officielles désignant des POA (produits d’origine animale) :

  • La glycérine : il s’agit d’une graisse animale disposant d’importantes propriétés hydratantes. Néanmoins, le maquillage végane peut également utiliser de la glycérine, provenant des végétaux.
  • Le collagène : cette protéine provient des carcasses de porcs ou des peaux de poissons. Une substance similaire, l’élastine, est prélevée quant à elle sur les ligaments de bovins destinés à l’abattoir.
  • Le chitosan : la fabrication de ce composant implique de broyer la carcasse de crustacés.
  • La lanoline : il s’agit du sébum que l’on retrouve dans la laine de mouton.
  • La kératine : cette protéine intervient dans de nombreux soins capillaires. Elle est prélevée dans la laine de mouton ou sur les plumes des volailles.
  • L’acide lactique : comme son nom l’indique, cet acide provient du lait.
  • Le squalane : ce composant est prélevé sur les foies de requin. Il est utilisé dans les produits hydratants.

On pourrait également citer la chondroïtine, les graisses de porc et de bœuf mais également les extraits d’organes d’animaux, comme le thymus, le mammalian hydrolysate, l’extrait de cœur. Toutefois, la liste est longue et il faudrait apprendre tous ces composants par cœur, pour s’assurer d’investir dans du maquillage végane.

Pour vous venir en aide, des labels indépendants existent et pourront vous indiquer si un cosmétique est végétalien ou non.