Comment choisir la bonne police pour vos impressions ?

La police de caractères parle de vous : chaque message, en effet, a besoin d’une police de caractères appropriée pour être véhiculé et ce choix aura une incidence sur l’image que vous voulez donner de vous-même ou de votre marque. Il suffit de penser, par exemple, à la marque Coca-Cola, l’une des nombreuses entreprises dont le logo est devenu célèbre et incontournable grâce à la police cursive utilisée.

Qu’il s’agisse d’une police en italique, d’une police vintage ou d’une des polices élégantes qui sont tellement à la mode, l’important est qu’elle soit adaptée au type d’impression à réaliser. Mais la question qui se pose à ce stade est la suivante : comment choisir la police ?

Ne vous inquiétez pas, voici quelques conseils pour vous guider dans le choix de la police parfaite pour vos impressions.

Les paramètres sur lesquels se baser :

Lors du choix d’une police, il est très utile de se poser quelques questions sur le résultat que vous souhaitez obtenir de vos impressions et de se baser sur quelques paramètres importants pour s’orienter sur un type de police plutôt qu’un autre. Voyons-les ensemble.

1-Catégorie de police.

Tout d’abord, vous devez évaluer quelle police est la mieux adaptée au travail que vous avez l’intention d’imprimer. Dans ce cas, il suffit de jeter un coup d’œil aux polices Word pour évaluer toutes les principales catégories, souvent déjà regroupées par le même programme de traitement de texte ; la première étape consiste donc à comprendre s’il est plus approprié d’utiliser une police italique, une police vintage, une police plus élégante ou plus classique comme, par exemple, la police helvetica.

Si celles dont vous disposez ne répondent pas à vos besoins ou à vos goûts, vous pouvez essayer de faire une recherche sur le web : plusieurs sites, en effet, proposent des polices gratuites que vous pouvez télécharger et ajouter à celles déjà disponibles dans Word ou dans des programmes graphiques tels que Photoshop ou Illustrator.

2-La bonne police pour chaque type de papier.

Après avoir évalué l’objectif ou l’effet que vous souhaitez obtenir avec votre impression, un autre paramètre sur lequel vous pouvez baser votre choix de police est le type de papier que vous avez l’intention d’utiliser.

En fait, le papier, l’encre et les outils d’impression utilisés sont également déterminants pour le résultat final : une imprimante à faible résolution, par exemple, ne peut pas garantir un résultat optimal pour des polices de caractères plus fines, tout comme certains types de papier ne sont pas appropriés pour choisir une police de caractères plus épaisse, qui nécessite donc une plus grande quantité d’encre.

3-Quantité de texte et objectif du message.

Lors du choix de la police, vous ne pouvez pas ignorer la quantité de texte à imprimer : il est évident que les produits tels que les livres, les livrets ou les brochures, qui contiennent de longs textes, ont besoin d’une police qui préfère la clarté et la lisibilité à l’esthétique. Dans ce cas, recherchez une police de caractères simple et linéaire qui présente également un bon espacement entre les caractères. Si vous ne voulez pas utiliser les polices les plus courantes, le conseil est toujours de chercher des polices gratuites sur le net.

Si, au contraire, vous avez l’intention de créer un matériel publicitaire qui attire immédiatement l’attention, il est alors nécessaire d’utiliser une police plus raffinée, en choisissant parmi les plus particulières et les plus originales afin de se démarquer et d’attirer l’œil du lecteur. La taille de la police est également très importante dans ces situations, car la taille du texte sert non seulement à intriguer le lecteur potentiel, mais aussi à distinguer hiérarchiquement les différentes parties du texte : les phrases ou les mots avec des caractères plus grands doivent identifier sans ambiguïté le message principal, tandis que ceux avec des caractères plus petits fourniront des informations supplémentaires de moindre importance.

4-Tenez compte de l’espace lorsque vous choisissez une police.

En parlant de la taille de la police, nous en arrivons à un autre aspect fondamental : quel est l’espace dont vous disposez ? Souvent, notamment pour la publicité, les images sont utilisées pour présenter des produits ou des services ; dans de nombreux cas, une photo peut être plus utile qu’un texte pour attirer l’attention du public.

Pour ces raisons, il est important d’organiser dès maintenant la mise en page du produit que vous avez l’intention d’imprimer et de déterminer où iront les images et où ira le texte. Ce n’est qu’ensuite que vous pourrez évaluer la taille de la police, sachant que des polices différentes occupent des espaces différents, même si elles ont la même taille. Pour le savoir, il est toujours bon de comparer plusieurs polices, en les plaçant les unes à côté des autres pour voir la différence entre elles.

5-L’importance du message à transmettre.

Comme dernier paramètre, réfléchissez au message sous-jacent que vous voulez transmettre et surtout à l’image que vous voulez donner de vous, en fonction également du type de produit que vous comptez imprimer.

Prenons quelques exemples : si vous devez réaliser des cartes de visite pour promouvoir votre activité en tant qu’indépendant, le choix le plus approprié devrait se porter sur l’une des élégantes polices cursives pour donner une image précise et professionnelle de vous-même ; ce choix, cependant, peut ne pas convenir pour des dépliants promotionnels d’activités commerciales, comme des clubs, des restaurants ou un magasin de vêtements. Dans ces cas, une police plus sophistiquée et originale peut vous aider à vous démarquer de vos concurrents.

Autres suggestions.

Lorsque vous choisissez votre police, suivez également ces derniers conseils pour ne pas faire d’erreur :

Utilisez des polices différentes : dans de nombreux cas, comme dans la réalisation de dépliants promotionnels, il peut être attrayant et original d’alterner des polices de caractères de différents types. Toutefois, il ne faut jamais exagérer : évitez d’utiliser des types de polices différents mais très similaires, sinon cela pourrait sembler une erreur et non un choix délibéré ; en outre, choisissez au maximum 2 ou 3 types, car s’ils deviennent trop nombreux, ils peuvent générer l’effet inverse, c’est-à-dire créer une confusion et être gênants pour ceux qui se retrouvent à lire le texte. N’oubliez pas, enfin, que souvent la même police a des variantes qui se prêtent à rendre le texte plus vivant, sans trop le diversifier.

Ne soyez pas banal : essayez d’être original, évitez d’être évident même si vous choisissez des polices classiques. Par exemple, n’utilisez pas Comic Sans pour des textes au contenu amusant, ou Papyrus pour annoncer quelque chose en rapport avec l’antiquité. Il suffit de rechercher “polices gratuites” sur Google pour découvrir de nouveaux types de polices et vous démarquer de la masse.

Regardez autour de vous : si vous n’arrivez pas à trouver la solution, inspirez-vous de ce que d’autres ont fait. Analysez les textes et les polices utilisés par vos concurrents pour trouver une police similaire qui convient à votre marque.

Faites des épreuves : avant d’imprimer tous vos produits, faites toujours plus d’une épreuve pour éviter de perdre de l’argent et du temps.